En 2012, un nouveau front s’est ouvert dans le nord de la Syrie. Une guerre dans la guerre qui a vu les groupes djihadistes de l’Etat Islamique en Irak et au Levant et ses alliés d’Al-Nosra se détourner de leur lutte contre le régime de Bachar el-Assad pour lancer une vaste offensive sur le territoire libéré du Kurdistan occidental, ou Rojava. Préparés à l’éventualité d’un tel conflit, les Kurdes ont appelé à la mobilisation générale pour défendre cette région dont ils ont proclamé l’autonomie, après en avoir chassé les troupes gouvernementales.

Ce reportage documente la situation dans la ville de Ras-al-Aïn (Serekaniyê en kurde) tête de pont du nouveau Kurdistan autonome face aux troupes djihadistes. Ville frontière avec la Turquie, elle a été l’objet de violents combats entre les islamistes et les Unités de Défense du Peuple (YPG), l’armée populaire kurde.

Après cinquante années d’oppression sous la dynastie des Assad, les Kurdes sont en passe d’assoir cette autonomie tant recherchée.