"Lieu des restes où jadis dans le noir de loin en loin luisait un reste."

Samuel Beckett

Ces objets ont appartenu à des personnes ayant tenté la traversée du fleuve Evros, qui marque la frontière entre la Turquie et la Grèce. Morts par noyade ou hypothermie, leurs effets personnels ont été conservés par le médecin légiste de l'hôpital d'Alexandroupoli, Pavlos Pavlidis, dans l'espoir de pouvoir  identifier ces corps sans noms.